Habiter... parlons-en!

Quand nous nous référons aux maisons, en S-Moove, nous avons cette idée:

Les espaces et les équipements présents dans une maison ne sont pas ainsi pour une règle de la nature, au contraire, ils sont le résultat de choix, dictés par des exigences fonctionnelles, économiques, idéologiques, ... opérés à différentes époques et dans plusieurs contextes culturels et géographiques.

Souvent, lorsqu'on établit les espaces d'une maison et qu'on choisit le mobilier, on compte sur des solutions préordonnées, comme si elles étaient vraiment des règles de la nature qu'on ne discute pas. Et, en effet, certaines sont vraiment des règles obligatoires, établies par les règlements locaux, et d'autres sont des conventions, des modes, auxquelles on se soumet d'une façon plus ou moins consciente.

Nous ne croyons pas avoir besoin d'une salle de séjour, d'une salle à manger, d'une cuisine, d'une chambre à coucher, d'une salle de bains. Nous croyons, par contre, avoir besoin d'endroits confortables où se reposer et s'amuser, d'espaces grands et fonctionnels pour cuisiner, de surfaces généreuses sur lesquelles travailler, de lits confortables, d'espaces et d'équipements appropriés au nettoyage et au soin du corps ...

Lorsqu'on pense aux solutions possibles qu'on peut adopter pour créer et aménager des espaces à habiter, il y a un domaine intéressant à observer, celui des soi-disant véhicules de loisirs: camping-cars, roulottes ... conçus comme des maisons mobiles, ils ont tendance à reproduire, en miniature, les maisons. Mais pourquoi adopte-t-on des solutions spatiales, des matériaux et des mobiliers identiques à ceux qu'on trouve dans les maisons, même au détriment d'une effective fonctionnalité? La nécessité de recréer un semblant de maison est-elle si forte qu'on n'explore pas d'autres types d'équipements? Pourquoi dans des espaces confinés et déjà problématiques, ne revendique-t-on une réelle fonctionnalité fondée sur les besoins spécifiques et changeants du voyage? La sensation d'accueil, de sécurité, de confort, de beauté ne peut-elle pas être le résultat de formes, matériaux, géométries différentes de celles que nous avons à la maison?